CEFORA – DECLASSIFICATION DES DOSSIERS OVNI EN ARGENTINE – LE POINT

Les ufologues argentins se sont lance dans une demarche visant à obtenir de leur gouvernement la declassification des dossiers ovni de leur territoire.

Ils ont ainsi cree le Comite pour l’etude du phenomène OVNI en Argentine (CEFORA) structure qui doit permettre de coordonner leur action dans l’objectif d’obtenir l’accès aux donnes detenues par les militaires, les scientifiques, la police, les instances judiciaires et politiques d’Argentine.

L’action du CEFORA se fonde en premier lieu sur le principe de liberte d’accès aux informations detenues par les pouvoirs publics. Il souligne que ce droit est reconnu par la Resolution 59 de l’Assemblee generale des Nations Unies (ONU) adoptee en 1946, ainsi que par l’article 19 de la Declaration universelle des droits de l’homme (1948), le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (1966) et la Convention americaine relative aux droits de l’homme de 1969.

De plus le CEFORA rappelle que le 3 Decembre 2003, le Journal officiel argentin publiait le decret 1172-1103 dont l’annexe VI – Chapitre 1, article 2, qui reglemente l’accès à l’information publique, et qui donne aux citoyens les outils necessaires pour demander des renseignements detenus par les organismes qui ont ete finances via des subventions privees ou des contributions du secteur public national.

En second lieu, le CEFORA souligne qu’en raison de sa complexite, l’etude du phenomène ovni necessite la participation active de toute la societe, à la fois civile et militaire, sans exclusions ce qui necessite de rendre public les donnees jusqu’alors secrètes ou reservees.

Le premier resultat obtenu fût la tenue, le 20 Septembre dernier d’une audience publique à Rosario, avec des representants du domaine de l’aeronautique argentine ce qui a permis au CEFORA d’etayer sa demande.

Sans attendre le resultat de cette première rencontre, le CEFORA s’est lance dans une demarche de mediatisation de son action au travers de l’organisation de reunions publiques gratuites dans tout le pays et d’une petition qui prouvera l’interêt de l’opinion publique argentine vis à vis de son action.

Les eminents ufologues argentins Silvia Perez Simondini .et Elias Kolev sont à la pointe de cette action qui pourrait permettre de reelles avancees en matière d’etude des ovnis en argentine et dans le monde entier plus generalement.

Parlons-ovni qui se montre solidaire de cette demarche ne manquera pas de vous tenir informes de l’evolution de ce dossier.

www.parlons-ovni.fr/blog/cefora-declassification-des-dossiers-ovni-en-argentine-le-point

Comentarios